Album : Ultra

Année de sortie : 1997

 

 
 

DEPECHE MODE

Sister Of Night

 
Sister of night
When the hunger descends
And your body's a fire
An inferno that never ends
An eternal flame
That burns in desire's name
 
Sister of night
When the longing returns
Giving voice to the flame
Calling you through flesh that burns
Breaking down your will
To move in for the kill
 
Oh sister
Come for me
Embrace me
Assure me
Hey sister
I feel it too
Sweet sister
Just feel me
I'm trembling
You heal me
Hey sister
I feel it too
 
Sister of night
In your saddest dress
As you walk through the light
You're desperate to impress
So you slide to the floor
Feeling insecure
 
Sister of night
With the loneliest eyes
Tell yourself it's alright
He'll make such a perfect prize
But the cold light of day
Will give the game away
 
Oh sister
Come for me
Embrace me
Assure me
Hey sister
I feel it too
Sweet sister
Just feel me
I'm trembling
You heal me
Hey sister
I feel it too

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Signalez une erreur, signez le livre d'or, donnez votre avis

 

 

 

 

Création skyandsummit.com 2011


 

Sœur de la nuit
Quand la faim t’envahit
Et que ton corps est en feu
Un brasier qui ne prend jamais fin
Une flamme éternelle
Qui brûle au nom du désir

Sœur de la nuit
Quand le désir ardent est de retour
Donnant voix à la flamme
T’appelant à travers la chaire brûlante
Brisant ta volonté
De rentrer pour la mise à mort

Oh sœur
Viens me chercher
Enlace-moi
Rassure-moi
Hé sœur
Je le ressens aussi
Douce sœur
Sens moi, simplement
Je suis tremblotant
Tu me guéris
Hé sœur
Je le ressens aussi

Sœur de la nuit
Dans ta plus triste robe
Alors que tu marches à travers la lumière
Tu tiens absolument à impressionner
Et donc tu glisses sur le sol
Ne te sentant pas en sécurité

Sœur de la nuit
Avec les yeux les plus solitaires qui soient
Dis-toi que tout va bien
Il fera un prix tellement parfait
Mais la froide lumière du jour
Vendra la mèche

Oh sœur
Viens me chercher
Embrasse-moi
Rassure-moi
Hé sœur
Je le ressens aussi
Douce sœur
Sens moi simplement
Je suis tremblotant
Tu me guéris
Hé sœur
Je le ressens aussi